Your browser either does not support JavaScript or you have turned JavaScript off.

Ce qu’il faut savoir sur le plan d’adressage IP

KB-3786   |   Savoir   |   Crée le 02.07.2018   |   Dernière mise à jour: 14.09.2018

En informatique, les adresses IPv4 sont séparées en cinq classes nommées A, B, C, D et E. Chaque classe définit une plage d’adresses IP avec un masque de sous réseaux par défaut spécifique.


CLASSE

Adresse Début

Adresse Fin

Masque par défaut

A

0.0.0.0

127.255.255.255

255.0.0.0

B

128.0.0.0

191.255.255.255

255.255.0.0

C

192.0.0.0

223.255.255.255

255.255.255.0

D

224.0.0.0

239.255.255.255

Non défini

E

240.0.0.0

255.255.255.255

Non défini



Cependant, les adresses de classe D sont utilisées pour les communications multicast et celles de la classe E sont réservées par l’IANA (Internet Assigned Numbers Authority). Elles ne sont donc pas utilisées dans les réseaux locaux.


Pourquoi parle-t-on d’adresses privées ou publiques ?


Parmi toutes les adresses définit par les classes A, B ou C il nous seras possible d’en utiliser qu’une petite partie pour adresser nos réseaux locaux.


En effet, afin d’éviter les conflits avec les adresses utilisées sur internet (adresse Publique), nous utilisons une plage d’adresse spécifique par classe qui sera réservée aux réseaux locaux (adresse Privée).


CLASSE

Plage IP

A

10.0.0.0 – 10.255.255.255

B

172.16.0.0 – 172.31.255.255

C

192.168.0.0 – 192.168.255.255


Vous remarquerez par exemple que l’on peut retrouver l’adresse IP par défaut de la majorité des équipements réseaux (box, routeur, switch) dans la classe C : 192.168.1.1


Et si je souhaite avoir un plan d’adressage différents de ceux que l’on trouve couramment ?


Effectivement, on se rend rapidement compte que la plupart des réseaux (notamment les réseaux domestiques) vont utiliser des adresses en 192.168.1.x. Dans la plupart des cas, cela ne posera aucun problèmes. Mais dans certaines configurations, il sera préférable d’utiliser des plans d’adressage différents (configuration d’un VPN site à site par exemple).


Cependant, même s’il pourrait être tentant d’utiliser un plan d’adressage exotique afin d’avoir quelque chose de différents, ou même simplement pour avoir un plan d’adressage qui soit plus facile à retenir (200.3.45.x ou 100.100.100.x par exemple). Il faut bien garder à l’esprit qu’en utilisant des adresses ne faisant pas partie des plages d’adressage privées, il sera possible de rentrer en conflit avec l’adresse IP d’un site internet. 


De plus, la séparation en plages d’adresses privé et public a également permis d’optimiser l’utilisation des IP. En effet, pour naviguer sur internet, il est indispensable d’avoir une IP publique (les adresses IP privé ne sont pas routables sur internet). Cela implique donc en théorie que chaque périphérique connecté à internet possède sa propre IP publique.


Avec l’évolution de l’informatique il est devenu courant pour une personne d’avoir un ordinateur et un téléphone. Or, nous disposons d’un nombre limité d’adresse IP utilisable et il n’est donc pas possible de distribuer une ou même plusieurs adresses IP publique à chaque périphérique souhaitant accéder à internet.


L’utilisation, de plage d’adresse privée va nous permettre de regrouper plusieurs périphériques derrière une seule adresses IP publique. De cette manière, seule votre passerelle d’accès à internet (box opérateur par exemple) obtiendra une adresse IP publique.